T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » March 20th, 2009, 5:57 pm

T.A.G au Grand Palais
27 mars - 26 avril 2009
Galerie Sud-Est - Entrée Porte H
La Nef du Grand Palais

Image

La galerie sud-est fait partie des trésors cachés du Grand Palais. Actuellement fermée au public, cet espace de 700 m2 va être restauré et aménagé pour accueillir bientôt des événements en parallèle de la programmation de la Nef. En attendant sa nouvelle destination, la galerie sud-est accueille du 27 mars au 26 avril… des graffiti ! Rassemblées par l'architecte Alain-Dominique Gallizia, 300 œuvres des plus « grands » du T.A.G. (tag and graf) s'harmonisent aux murs bruts de la galerie, constituant le plus important témoignage de l'art de la rue sur plus de trois générations.

Ouvert tous les jours de 11h à 19h
Plein tarif : 5 € - Tarif réduit (étudiants et demandeurs d'emploi) : 3 €
Gratuit pour les moins de 12 ans

Le site officiel : http://www.tagaugrandpalais.com/
User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » March 21st, 2009, 8:33 am

Le tag squatte le grand Palais
150 graffeurs au musée. Une « expolémique ».
http://www.lepoint.fr/actualites-exposi ... 9/0/327231
Image


Le tag s'illustre au Grand Palais
Itinéraire de cet "art vandale" enfin reconnu.
http://www.lexpress.fr/culture/art-plas ... 47684.html
Image
User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » March 27th, 2009, 8:55 am

User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » March 27th, 2009, 5:40 pm

User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby beck » March 27th, 2009, 7:25 pm

Sur la forme: ça pique les yeux les motifs en noir et blanc sur ce site !

Image
photo : http://sirdab.blogspot.com/2009/03/tag-of-love.html
User avatar
beck
burner
burner
 
Posts: 54
Joined: December 29th, 2005, 7:42 pm
Location: .fr

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » March 31st, 2009, 12:30 pm

Toutes les photos ici : http://www.hypequest.com/report-le-tag-au-grand-palais/

+


El Periódico 27-3-2009 (via)
Image
User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » April 19th, 2009, 4:45 pm

Image
«Il faut sortir le graffiti du ghetto»

Musées et bombes font-ils bon ménage ? La réponse de trois artistes.


Recueilli par STÉPHANIE BINET


Le tag a-t-il sa place au musée ? Eternel débat. Libération a demandé à trois artistes de la culture graffiti ce qu’ils en pensaient : le Franco-Américain Jonone, le punk RCF1, et Onet - ce dernier ayant refusé de participer à l’exposition «T.A.G au Grand Palais».

Jonone

«Ça fait trente ans qu’on nous pose cette question. Après toutes ces années, on ne devrait plus en être encore à ce stade-là. En France, les gens ne veulent pas changer, il y a une veille façon de penser et toujours pas d’endroits où des artistes comme nous puissent exposer, ni d’experts de notre peinture. Le ministère de la Culture donne toutes les subventions à des artistes comme Sophie Calle.

«Je ne suis pas à plaindre, ça marche bien pour moi ; j’ai mon public, mes collectionneurs. L’autre chose qu’on me demande souvent, c’est : n’est-ce pas mieux dans la rue ? Mais ce n’est pas parce qu’on fait des graffs dans la rue qu’on est un artiste. J’ai peint des milliers de toiles avant que mon travail entre dans le circuit. Mon challenge, en tant qu’artiste, est de sortir le graffiti du ghetto. Or, à cet égard, il y a encore pas mal d’efforts de compréhension à fournir, autant chez les conservateurs que chez les artistes. Aujourd’hui, c’est un collectionneur privé qui a eu les couilles de miser sur notre peinture et qui la prête à ces flemmards du ministère de la Culture, qui n’ont jamais investi dans notre art.»

RCF1

«Etre au musée, c’est gratifiant mais ça n’est pas la Légion d’honneur. Ça ne nous protège pas des tribunaux qui nous condamnent pour notre action dans la rue. J’ai toujours fait des graffitis comme des toiles, pour le plaisir. Mon musée à moi est à ciel ouvert. Pendant des années, ça a été le marché de Belleville, de Barbès, le quai 31 de la gare du Nord, à Paris. Quand on dit "le graff finit au musée", c’est faux, car il y a souvent une différence entre ce qu’on peint sur une toile et ce qu’on fait sur un mur.

«Ce qui me gêne, aussi, c’est de me rendre compte que les conservateurs de musée, comme Pierre Cornette de Saint Cyr au Palais de Tokyo, ne connaissent de la culture graffiti que Jean Michel Basquiat et Keith Haring, qui n’ont jamais peint de graffiti à la bombe aérosol. Il est encore plus irritant de les entendre dire que les tags qu’ils voient sur les métros sont moches. Quelqu’un a-t-il vu un jour Cornette de Saint Cyr sur la ligne B du RER ? Pour ma part, j’ai été gardien au Palais de Tokyo après avoir été condamné à 240 heures de travaux d’intérêt général pour avoir peint un train de la SNCF. Les conservateurs de musée se posent comme une institution, qui décrète ce qui est bien et ne l’est pas.

«J’ai peint pour la collection Gallizia, car je voulais que mon tag soit exposé à côté de celui des copains, mais cette exposition ne légitime pas notre travail. On existe déjà dans le marché privé de l’art.»

Onet (ndlr: sic)

«Le tag au musée, pourquoi pas ? Mais ça dépend surtout de la manière dont on le présente. Là, je n’y vois aucune intelligence. On met en avant le collectionneur, enfin plutôt une personne qui a découvert le graffiti récemment et qui collectionne des noms. Il a imposé un thème, un format. L’exact contraire du graffiti.

«Notre mouvement est encore jeune, ses pionniers sont vivants. C’est encore trop tôt pour pouvoir juger si s’il s’agit d’art ou pas. Certains graffiti-artists ont envie de montrer des choses intelligentes. Mais cette exposition ressemble à un fast-food, une sorte de cour des miracles où tout est possible mais où rien n’est esthétisant. Ceux qui ont vraiment du talent vont se retrouver noyés au milieu de plein d’autres.»


http://www.liberation.fr/culture/010155 ... -du-ghetto
User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France

Re: T.A.G au Grand Palais - 27 mars - 26 avril 2009

Postby eko » April 22nd, 2009, 4:02 pm

User avatar
eko
Site Admin
Site Admin
 
Posts: 4614
Joined: September 9th, 2003, 10:33 am
Location: France


Return to Paris

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests

cron